Bons plans

Savoir bien gérer son barbecue

Qui osera me dire qu’il n’a pas fait de barbecue cette année ?

Oui, vous savez cette soirée décompressée entre amis ou en famille, avec le verre de rosé qui va bien !

Et bien figurez vous que le barbecue a ses qualités comme ses défauts.

Je vous ai déniché un article super intéressant d’un site que j’aime beaucoup : Le Pharmachien

Sous forme de BD il vous raconte les 8 erreurs à ne pas commettre lors d’une grillade. Et comme je sais que dans le sud le temps est encore propice à la saucisse, il n’est jamais trop tard pour adopter les bons réflexes !

Régalez vous, et bonne lecture : http://lepharmachien.com/intoxication-alimentaire/

 

Les recettes chouettes

Rôti de veau et sa purée de carottes

Les recettes chouettes reviennent !

Et pour ce midi, je vous ai concocté un roti de veau aux champignons avec une purée de carottes ! 

On fait le plein de bons nutriments !!

Pour la petite touche nutrition, le veau est une viande maigre et le fait de le cuisiner en rôti permet d’avoir plusieurs portions pour plusieurs jours (Côté pratique !)
Le champignon est le légume le plus riche en protéines !
Les carottes sont très bonnes pour la vision et la peau (effet bonne mine garantie, non ce n’est pas un mythe !)

 

Votre marché :

Un rôti de veau

Champignons de Paris

Quelques olives noires

Thym, ail, sel, poivre

_______________

4-5 Carottes

1 Oignons

Persil

Pour le rôti : Dans un plat allant au four, disposez votre rôti et parsemez les champignons et les olives autour. Plantez quelques rondelles d’ail et de thym dans le rôti. Arrosez d’un peu d’eau. Mettre au four, thermostat 200°C pendant 1h20 tout en arrosant de jus régulièrement.

Pendant la cuisson, pour la purée : Épluchez les carottes puis coupez les oignons et les carottes. Dans une casserole portez l’eau à ébullition et y plonger les légumes et le persil. Une fois cuits, réservez les légumes dans un bol et mixez à l’aide d’un robot mixeur. Parsemez de ciboulette, servez c’est prêt !

 

BON APPÉTIT 

Bons plans

Vos courses responsables avec Marion

Savoir faire ses courses est à la portée de tout le monde, si l’on s’y prend avec rigueur.

Dénicher les bons produits, apprendre à lire les étiquettes nutritionnelles…

Savez-vous que Ma Nutritionniste vous accompagne au quotidien ?

La qualité alimentaire est primordiale pour une bonne santé.
Aujourd’hui, l’industrie marketing nous pousse à consommer avec des publicités alléchantes et de jolies couleurs sur les emballages. Mais faisons-nous les bons choix ?

Faîtes vos courses avec moi !
Je vous apprends également à déchiffrer les étiquettes nutritionnelles, comparer deux produits identiques, et maintenir la chaîne du froid. De retour chez vous, nous verrons ensemble le rangement méthodique de chaque produit.

 

Plus d’informations sur http://www.manutritionniste.fr/service-courses

 

Les recettes chouettes

Crêpes légères pour la chandeleur

Vendredi 2 Février prochain on fête la chandeleur !

Une fête religieuse qui ravie tous les gourmands, moi la première.
Mais comme je veux tenir mes bonnes résolutions j’ai besoin de faire une recette légère, alors je vous la partage !

Mon marché pour une dizaine de crêpes :

  • 3 œufs (si possible élevés en plein air)
  • 40g de maïzena
  • 100g de farine 
  • 20cl de lait demi écrémé
  • 1 pincée de sel
  • arôme (facultatif) : rhum, fleur d’oranger, extrait de vanille, poudre de cacao… 

 

Dans un saladier mélanger la maïzena, la farine et la pincée de sel. Cassez les œufs en faisant attention à ne pas laisser un morceau de coquille. Mélanger délicatement avec un fouet en ajoutant au fur et à mesure le lait. La pâte ainsi obtenue doit avoir une consistance d’un liquide légèrement épais.
Laisser poser la pâte environ 20min.
Faire chauffer une poêle antiadhésive, si besoin huiler le fond légèrement. Verser une louche ou deux de pâte et répartir dans la poêle. Attendre qu’elle soit cuite d’un côté avant de retourner la crêpe pour cuire l’autre côté, toujours à feu doux. 

 

Bonne dégustation !

 

 

Bons plans

Apprendre à manger sain à mes enfants

Comment initier mes enfants à avoir une alimentation saine ? Que veut dire manger sain ? Ma Nutritionniste vous donne toutes les clés pour sensibiliser sur le « bien-manger ».

Ma fille refuse les légumes…
Mes garçons réclament des frites à chaque repas…
Mon ado sort machinalement la mayonnaise et le ketchup à table…

Le nombre d’enfants (de 0 à 5 ans) en surpoids ou obèses dans le monde s’est accru, passant de 32 millions en 1990 à 41 millions en 2016. Des chiffres alarmants qui doivent inquiéter les parents soucieux de la santé de leurs enfants

     Afin de convaincre vos enfants à manger équilibré il me semble que le premier conseil que je puisse vous apporter est de cuisiner avec eux. Il faut que ce soit un moment de partage, de transmissions familiales, de plaisir. Et puis tout le monde sait que la cuisine que l’on fait soi même est la meilleure ! Une excellente idée pour familiariser vos enfants avec les aliments. Questionnez-les, regardez la couleur, l’odeur, la forme de l’aliment. Et puis les manières de les cuisiner, de les couper, avec quels autres aliments les mélanger… 

     Avant de se mettre à la cuisine on peut aussi aller à la cueillette du potager ! La ferme du coin fait de très bons produits, en plus il y a des animaux ! Les enfants ne pourront qu’être attentifs aux savoirs du fermier. Là encore on attise leur curiosité. Ils sauront comment poussent les fruits et légumes et comment sont nourris les moutons, les vaches et les lapins. 

     Tout cela peut donner envie de cultiver soi même son potager, et là encore on familiarise les enfants avec les légumes et les herbes aromatiques. Ils seront plus susceptibles de prendre au moins une petite bouchée de brocoli ou de carotte s’ils ont aidé à les planter ou à les récolter.

     Pendant les repas, essayez de mettre du fun dans l’assiette ! On peut imaginer faire une tête d’un personnage avec une tranche de jambon pour la tête, des rondelles de radis pour les yeux, un bâtonnet de carotte pour la bouche, un cerneau de noix pour le nez et des grains de riz pour les cheveux ! Au plus il y a de la couleur, au plus ça donne envie.

     Si c’est votre ado qui semble avoir du mal, inscrivez-le à un atelier de cuisine. Avec vous ou des copains cela peut faire naître un déclic, celui de bien-manger. Impliquez-le ensuite quand vous faites vos courses. Demandez-lui de vous faire la liste des repas de la semaine avec toujours un légume à chaque repas. 

     Pour finir je dirais qu’il ne faut pas hésiter à encourager vos enfants. Cette positivité aura un effet bénéfique sur sa motivation et sa bonne volonté.

 

 

Bons plans

Les 8 bonnes résolutions pour 2018

Avec un peu de retard je vous souhaite à tous une MERVEILLEUSE NOUVELLE ANNEE !

Et qui dit nouvelle année, dit… nouvelles résolutions !

A tenir le plus longtemps possible bien évidemment

1. Manger moins de sucre / dérivés de sucre : c’est la clé pour une santé d’enfer ! On éloigne de notre alimentation le sucre de table (dans le café par exemple), ainsi que les produits qui en contiennent comme les plats préparés, les jus de fruits du commerce, les gâteaux des enfants…

2. Faire plus d’activité physique : pour éviter les maux de l’hiver et la fatigue, rien de mieux que de se bouger plus ! Alors on sort le chien, on va chercher le pain à pied, on monte les escaliers, on fait des étirements le soir, on sort les rollers avec les copains, on emmène les enfants à la piscine… Move your body !

3. Privilégier la cuisine maison : on ne le dira jamais assez, mangez ce que vous cuisinez ! Manque de temps ? Faites de plus grandes quantités le week-end et portionnez pour vos repas de la semaine. Vous saurez ce qu’il y a dans votre assiette et surtout vous pourrez contrôler la dose de sel ou de matières grasses.

4. Augmenter vos apports en fibres : légumes, fruits, légumineuses, tout un panel s’offre à vous. Votre transit s’améliorera, vous serez moins ballonné. Vous ferez le plein de vitamines et minéraux mais surtout vous éloignerez le médecin. On en parle des économies ?

5. Prendre le temps de manger : un repas doit durer au moins 20 minutes et ne doit pas être stressant. C’est le temps qu’il faut pour que votre signal de satiété arrive au cerveau. Prenez une bouchée, mâchez plusieurs secondes en posant votre fourchette. Évitez de regarder la télé ou autre écran qui puisse nuire à votre repas.

6. Hydrater son corps : c’est la meilleure detox qui puisse exister après les fêtes, boire 1.5-2 litres d’eau par jour tout au long de la journée en diminuant le soir après 18h car les reins fonctionnent au ralenti. 

7. Apprendre à lire les étiquettes nutritionnelles : c’est un sacré challenge pour cette année, mais il est indispensable de savoir quels sont les ingrédients des produits que vous achetez. Pour vous aider, je mets en place des accompagnements aux courses, plus d’informations sur http://www.manutritionniste.fr/service-courses

8. Réduire les quantités : on le sait avec les fêtes de fin d’année notre estomac a reçu plus d’aliments que d’habitude et celui-ci a pris du volume. Il est important de manger en moindre quantité pour que votre corps se réajuste et qu’il ne crie pas famine toutes les heures. Vous vous sentirez moins ballonné et plus en forme.

 

Prêts à relever le défi des bonnes résolutions ???

Les recettes chouettes

Raclette saine = raclette sereine

L’odeur du fromage fondu, l’aspect doré dans la coupelle, la convivialité au rendez-vous…

Je parle effectivement de la RACLETTE ! (AAAAAAlléluia)

Le plat préféré de l’hiver !

Mais comment la rendre « light » ?

Le but de la raclette, c’est de se faire plaisir avec du bon fromage !
Alors on trouve des astuces ailleurs :

  • Privilégiez la charcuterie moins grasse : jambon blanc, bacon fumé, viande de grison.
  • Piochez 2 petites pommes de terre plutôt qu’une seule grosse. ça donne du volume dans l’assiette et vous évitera de vous resservir.
  • Ajoutez de la verdure : poivrons, salade verte, tomates cerises, cornichons… vous serez rassasiés rapidement.
  • Buvez de l’eau plutôt que du vin

 Voilà, c’est pas compliqué, et la balance vous fera pas défaut le lendemain 🙂

Bon appétit !

Coups de gueule

Du sucre caché dans vos produits fétiches

Du sucre, du sucre, encore du sucre !

Alors que la consommation du sucre de table diminue, les industriels eux se frottent les mains en rajoutant du sucre dans les produits préparés.

Il se cache là où vous ne vous y attendez pas, mais pourquoi ?

Et bien tout simplement pour combler un mauvais goût, ou vous rendre accro aux produits. Je vous donne une liste :

  • Le chocolat en poudre, à 75% de sucre il bat les records !
  • Le pain de mie lui contient du sucre, du lait, des matières grasses. Mieux vaut un bon pain.
  • La mayonnaise allégée… en graisses oui mais blindée en sucre. Faites là vous-même 😉
  • Les sauces à base de tomates, on peut citer le ketchup.
  • Les céréales minceurs, ha-ha-ha !
  • Les chips, vous les trouvez grasses ? Elles ont autant de sucres.
  • Les yaourts allégés, ils ne sont pas si light que ça.
  • Le surimi, les pizzas industrielles, les raviolis, les conserves… Tout est confectionné avec du sucre méfiez-vous.

 

Il est important de lire les étiquettes nutritionnelles pour ne pas vous laissez avoir par le marketing du « light ».

 

Mes petits mots

Point sur ma santé, à 25 ans

Aujourd’hui je ne vais pas faire un article comme les autres.
Je vais vous parler de moi, c’est rare.
J’ai eu 25 ans le 26 Novembre dernier et je me suis posée la question « Suis-je sur la bonne voie niveau santé ? »

Certes je suis encore jeune, mais de nos jours il n’est pas toujours évident de prendre soin de soi.

–> Niveau santé je n’ai ni cholestérol, ni triglycérides, ni glycémie trop élevée, ni diabète, ni aucun problème au cœur, foie, intestin, rein…

–> Niveau nutrition, je tiens à remercier mes parents qui m’ont inculqué de bonnes valeurs, ma mère ayant toujours privilégié la nourriture faite maison. 

Pourtant, arrivée au collège avec tous ces distributeurs à gourmandises j’ai commencé à prendre du poids. A 13 ans je suis allée voir une diététicienne qui m’a vite fait reperdre ces petits kilos en trop. Je retombe à 57kg.
A 16 ans, je prends 5-6kg suite au commencement de la pilule contraceptive. Ce qui me monte à 63kg.
Je reste stable de 17 à 19 ans.
La folie de la période d’étudiante loin de mes parents me donne envie de manger n’importe quoi, on rajoute les soirées alcoolisées… oups 67-68kg.
Une fois mes 3 ans d’études terminées je retourne habiter chez mes parents. Pourtant active dans mes démarches de recherche d’emploi, rien y fait je reste quelque mois au chômage en enchaînant des petits boulots par ci par là. 
Je déprime un peu car les copains travaillent, mes parents aussi, ma sœur est à l’école… bref je suis seule, et personne ne me voit manger des gâteaux ni boire du coca.
La balance n’est pas sympa, au Noel de 2014 j’atteins mon poids le plus haut 72kg.

En début d’année 2015 je trouve un CDI, dans une ville que je ne connaissais pas : La Ciotat. Youpi ! C’est le moment de changer de vie et d’apparence ! Pour être crédible dans mon nouveau travail, je me motive et je perds 12kg ! Je retrouve les 60kg que je n’avais pas vu depuis mes 16 ans ! J’ai donc rajeuni de 10 ans grâce à mon poids.

Cela fait maintenant 2 ans que je stabilise mon poids, à +/- 1kg.

Résultat : à 25 ans, 60kg et 167cm, je me sens prête à rester comme je suis. Je suis ni trop mince ni en surpoids. On est d’accord que j’aimerai perdre encore 2-3kg, hé oui je reste une fille qui a ses petits complexes (oui oui, même les professionnels de santé ont leur complexes). Mes 3-4h de sport fitness par semaine et mes 20min de marche par jour me rendent dynamique. Je fais moi-même mes courses et mes repas, c’est primordial pour prendre soin de ma santé et savoir ce qu’il y a dans mon assiette. D’autant plus que dans ma famille il y a des cas de diabète et problème cardiaque. C’est très important de savoir ça pour être plus attentif à sa santé.

La beauté intérieure et extérieure passe par une alimentation saine et une activité physique régulière. J’ai envie d’être en forme encore à 60 ans pour profiter de la famille que j’aurai conçue. 

C’était mon expérience… et la votre ?